MATTHIEU BARBIN

Après différentes formations, Matthieu Barbin est présent au côté de Boris Charmatz, Liz Santoro et Pierre Godard, The UPSBD Marlène Saldana / Jonathan Drillet, ou encore le duo Gerard and Kelly. Invité par Hortense Archambault et Vincent Baudrier, il participe au groupe de recherche KADMOS dans le cadre du festival d’Avignon 2013. Matthieu collabore longuement avec Boris Charmatz. Il interprète ainsi différentes pièces du chorégraphe comme Levée des conflits et enfant. En 2014, il prend part à la création de Manger puis participe à plusieurs reprises aux rétrospectives de l’artiste.

En 2018, il créé sa première pièce totemic studies, petits portraits, présentée dans de nombreux festivals.


Il est souvent invité à venir explorer différemment son travail lors de performances. C’est notamment le cas lorsqu’il créé dans les bras de bobby. Il fait alors corps avec le personnage de Bobby, nourrit par plusieurs témoignages, plusieurs voix dissonantes et parfois complémentaires. Il est tour à tour une chanteuse country, une idole pop, un président américain, un rappeur aux relents fascistes, une vache, le petit mec du sud typique, un représentant du prolétariat, un taureau.

La plasticité de la voix ou du matériau textuel traité de manière non théâtrale, et la modification qu’elle entraine sur le corps et inversement imprègnent la démarche de Matthieu. Il s’intéresse également à la prise en charge de corps étrangers et différents par sa seule enveloppe. La caricature ou le choix de traits caractéristiques sont alors souvent en jeux à fin de manipuler ce qui se laisse voir. Il se sert de ces outils et de leur potentiel de modification plastique pour accéder à l’étirement infini de ses possibilités. Dans une sorte d’amoncellement et de juxtaposition de ses capacités orales et physiques, le corps est amené à se mettre en jeu et au défi, à se redéfinir constamment.